circa

Le Circaète Jean-le-Blanc est un oiseau estival magnifique et qu'il est relativement aisé d'observer: il parcourt de grandes étendues à la recherche de ses proies, essentiellement des reptiles. On peut parfois le voir emportant une couleuvre après une longue inspection du sol, en vol sur place magnifique, les pattes pendantes, la tête mobile, pratiquement sans bouger les ailes, jouant avec les courants thermiques et semblant suspendu par un fil.
Bien qu'il chasse le plus souvent entre 50 et 100 m du sol,son acuité visuelle (comme chez tous les rapaces diurnes) est extraordinaire; il est fascinant de le voir repérer un serpent en pleine garrigue alors qu'il plane à plusieurs centaines de mètres de hauteur. 

IMG_0236-675
D'une grande envergure (1m60 à 1m90 m suivant les estimations), avec un peu d'habitude il est assez facile à reconnaître avec son dessous blanc et sa tête sombre proéminente. Son allure et son régime alimentaire le font surnommer parfois (et un peu abusivement) "l'aigle des serpents". Le dessous de ses ailes et son ventre sont parcourus par des raies et points sombres, qui constituent une sorte de "carte d'identité" de chaque oiseau. Sur les photos on peut donc reconnaître des oiseaux qui ont été vus auparavant à plusieurs kilomètres. Cependant chaque couple a un territoire assez bien délimité et en chasse ils effectuent quotidiennement à peu près le même circuit.
circa vol

circa vol2

Si le plus souvent la tête est sombre ceci n'est pas un caractère discriminant; il arrive assez fréquemment de rencontrer des individus à la tête claire, sans doute souvent des jeunes.

circa

circa2